;time_format=24&unit_system=metric&lang=fr&background=#FFFFFF&mini_action=window&copyright_bar=false" />
Android Météo yr.no

 

205 eme anniversaire de la campagne de france à Marchais en Brie dans le sud de l'AisneComme tous les ans, les Amis du Patrimoine Napoléonien, délégation Aisne/Marne, se retrouvent à Champaubert, Vauchanps, Montmirail / Marchais en Brie, Château-Thierry et les Caquerets, pour un hommage aux victoires Napoléoniennes de la Campagne de France de 1814.

Qu'il pleuve, vente ou neige, personne ne saurait manquer cette journée du souvenir. Les groupes de reconstitution : "Les Hussards de Lasalle" de Montmirail et " 1789-1815 Les volontaires de la République, 75° de Ligne & Les Insurgés du Morbihan" d'Ambleny sont aussi présents pour apporter leur touche réaliste à l’événement.

 

C'est à Marchais en Brie, que nous les avons retrouvé, après une une averse monumentale à la colonne de Montmirail, dans la salle communale de Marchais en Brie. Entouré de Danielle BÉRAT; conseillère Départementale, de Etienne DHUICQ, Maire de Montmirail, Alain MOROY; Maire de Marchais en Brie, Daniel POISSON; Président des A.P.N., Michel DELGADO, œuvre pour le bon déroulement de la journée au planning serré.

205 eme anniversaire de la campagne de france à Marchais en Brie dans le sud de l'Aisne

Récit de la bataille et moments importants des faits d'armes, sont racontés avec conviction par Michel DELGADO, avant que le Maire de Marchais en Brie n'offre le verre de l'amitié et que la troupe reprenne la route impériale vers Château-Thierry.Michel DELGADO 205 eme anniversaire de la campagne de france à Marchais en Brie dans le sud de l'Aisne

 

Récit de la bataille de Montmirail /Marchais par Michel DELGADO

 

Marchais-Montmirail 11 Février 1814

 

De cet endroit, l'Empereur NAPOLEON ler dirigea l'une de ses plus grandes victoires : Montmirail. Montmirail : le nom seul évoque sa plus belle campagne, celle de France, ou seul, il se retrouve face aux armées de l'Europe, ã un contre trois, parfois quatre avec pour seule armée, les rescapés de la Gloire et les tous jeunes conscrits des dernières levées, les héroïques "Marie Louise".

 

 

Cette bataille, c'est le triomphe de l'intelligence sur le nombre.

Cette manoeuvre, élaborée a Nogent S/Seine ct a Sézanne, a commencé la veille, 10 Février par l'écrasement de l'année d'OLSUVIEFF, il faut désormais vaincre les corps d'année séparés de deux autres seconds de BLUCHER, en empêchant de se rejoindre, le corps de SACKEN, a La Ferté S/S Jouarre, le corps de YORK à Château-Thierry. Ces derniers, ayant appris la défaite du 10,s'avancent vers Montmirail, l'un par Viels-Maisons, l'autre par Viffort.

L’Empereur, ayant couché à Champaubert, arrive au Château de Montmirail vers 9 heures, où il avale rapidement un déjeuner préparé par la vieille bonne, madame Langlois, puis, à 9 h 15, par la Dorgeaterie, il parvient à Montcoupot.

 

Quelles nouvelles ?

L'ennemi approche 1 31 000 hommes convergent vers Montmirail. Pour leur faire face : 4800 grognards, 1800 gamins, 4700 cavaliers et 36 pièces d'artillerie qui prennent position sur le champ de bataille.

 

Nous ne raconterons pas cette bataille, si souvent évoquée par de nombreux historiens, mais a travers des noms de villages ou de fermes toujours existantes, nous revivrons ces faits d'amies transmis au cours des siècles, par la tradition orale 1 La Ferme de la Cour d'Airain, à Marchais-en-Brie, avec les cinq attaques successives des jeunes "Marie-Louise" de la Division Ricard, La Ferme des Greneaux, reprise par la Vieille Garde, sous le commandement de Ney, les charges de la Cavalerie de la Garde avec Dautencourt, Defrance et Guyot, l'intervention de la Garde lmpériale,

sous Lefebvre et Bertrand, à la rescousse de Ricard dans les combats de Marchais : 400 cadavres seront comptés dans la cour d'Airain.

La Vieille Garde acclame les "Marie-Louise".

Les Russes perdront 3500 hommes, 6 drapeaux, des cations ; les Prussiens, 1000 hommes ; les Français, 2000, après six heures de combat.

 

Le "petit tondu" passe, distribuant les étoiles de la Légion d'Honneur.

Dans la soupente des Greneaux où il s'installe le soir de la bataille, l'Empereur écrit ït son frère Joseph: l'Armée de Silésie n'existe plus... Ma Garde à pied, mes Dragons, mes Grenadiers à cheval ont fait des miracles... , a Savary : Ce qu`ils ont fait, ne peut se comparer qu'aux romans de chevalerie....", a Marie-Louise: "Fais tirer soixante coups de canon".

A la mémoire de tous ces combattants, qu'ils soient Français, de la Garde ou de la Ligne, Russes ou Prussiens, déposons ces fleurs du souvenir.

Hier, déchirés par des guerres incessantes, de conquêtes ou défensives, les Européens s'affrontaient. Près de deux siècles plus tard, des affrontements subsistent dans notre continent, souhaitons que ce nouveau millénaire nous apporte une Europe de tolérance et de paix.

 

Pour ceux de 1814, pour tous ceux qui ont voulu, depuis, défendre leur pays, souvent au sacrifice de leur vie, observons une minute dc silence.

Monsieur le Maire et la Municipalité de Marchais en Brie nous convient maintenant au traditionnel vin d'Honneur où tous ensemble, nous lèverons nos verres à l'amitié et à la santé, bien sûr, de l'Empereur!

 

205 eme anniversaire de la campagne de france à Marchais en Brie dans le sud de l'Aisne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.lesapn.org/

http://www.leshussardsdelasalle.org/

https://www.gralon.net/mairies-france/aisne/association-1789-1815-les-volontaires-de-la-republique-ambleny_W024000008.htm

 

 

205 ÈME ANNIVERSAIRE DE LA CAMPAGNE DE FRANCE

10 février 2019