;time_format=24&unit_system=metric&lang=fr&background=#FFFFFF&mini_action=window&copyright_bar=false" />

LES FLAMMES DE LA LIBERTÉ À CHÂTEAU-THIERRY

10 octobre 2017

SOUVENIR ET ESPOIR

A la veille du 11 novembre, comme nous en avons maintenant l'habitude de puis 11 ans, les membres du Souvenir Français section Château-Thierry, sous la présidence de Gilles LAGROUE, invitent la population à venir allumer les flammes de l'espoir à la nécropole des Chesneaux.

 

La nuit est tombée, lorsque le cimetière s'anime. Porte-Drapeaux, Anciens Combattants, Maire, bénévoles du Souvenir Français, Gendarmes, bénévoles de la Croix Rouge, enfants, parents, musiciens de l'Union Musicale et population occupent l'allée centrale, autour de Gilles LAGROUE, maître de cérémonie. Des élèves  de 4ème et 3ème du lycée Saint Joseph viennent lire des lettres de poilus ,issues de leur imagination, au réalisme prenant. Les atrocités de cette première guerre sont largement décrites dans ces lettres à dimension humaine. Tres beau travail de recherche par ces jeunes élèves et leur professeur d'histoire Freddy DUSSART.

 

Après la sonnerie aux morts, les petites bougies s'allument et viennent éclairer les croix des soldats enterrés dans la nécropole.

Puis, flambeaux à la main, c'est un long cortège qui traverse la ville pour rendre hommage au Monument aux Morts de la Place Paul DOUMER.

Lecture de lettres, puis après l'intervention de Gilles LAGROUE, retraçant des faits marquants de cette "Grande guerre), Sébastien EUGÈNE; Maire de Château-Thierry, rend hommage aux Tirailleurs Sénégalais et tous ces hommes venus de pays lointains, pour prendre part à notre combat et se retrouver dans un pays inconnu, ne parlant pas la langue, ne connaissant personne si loin de leurs familles. Et puis l'espoir de voir de nombreux jeunes venus partager ce moment, non pas dans un but de réjouissance, mais en ayant bien conscience du sacrifice de tous ces jeunes êtres  humains, morts pour notre liberté.

Après les remerciements aux Porte-Drapeaux, la cérémonie prend fin, laissant le monument éclairé pour la nuit.