Débit internet, la France est dans les choux

 

De la 44 ème place en 2016, c'est à la 52 éme que la France est rétrogradée cette année pour le débit de son réseau internet.

Il y a des choses qui aident à mieux comprendre notre retard au niveau d'internet. Pourquoi les fournisseurs d'accès dépenseraient-ils de l'argent pour améliorer les connexion des utilisateurs ? On a tendance à accepter rapidement les manquements de nos décideurs. C'est le constat que viennent de faire quelques habitants de la nouvelle commune de Dhuys et Morin en Brie. Début août, plus d'internet et pour certains, plus de téléphone non plus, alors Jacqueline GOUBY, exaspérée de cette situation, décide de faire une pétition. Naïvement, elle pense que les signatures vont affluer, mais après quelques jours et des rendez-vous devant les Mairies, ce ne sont que 55 signatures qui sont apposées à la pétition. "Pourtant, tout le monde se plaint de ce débit d'avant ADSL, mais ne faisons pas de vagues...". Le Français râle, mais quand il faut agir, c'est une autre histoire!

 

Sans se décourager et comme promis aux signataires, la pétition a été postée ce jour à la communauté d'agglomérations de la Région de Château-Thierry, au conseil municipal de Dhuys et Morin en Brie, au conseil départemental de l'Aisne, à la région Hauts de France et aux opérateurs (Orange, SFR/Numéricable, Bouygues télécom et Free), ainsi qu'à notre député.

 

L'espoir fait vivre, mais si comme prévu le débit sera amélioré vers 2021, la patience risque de manquer et les entreprises, artisans, télé-travailleurs et particuliers impactées par le manque de communication envisageront peut-être un départ vers d'autres contrées mieux équipées.

 

 

https://www.degroupnews.com/internet/france-52eme-mondiale-debits-internet

 

Virés du TOP 50 !

11 septembre 2017