;time_format=24&unit_system=metric&lang=fr&background=#FFFFFF&mini_action=window&copyright_bar=false" />
Android Météo yr.no

 

 

 

.

Discours de Monsieur le Maire de Mont Saint Père

 

Eglise Saint-Pierre de Mont-Saint-Père

Cérémonie de bénédiction d'une nouvelle cloche

Samedi 13 Octobre 2018 à 1 7 Heures

De toutes les routes qui en permettent l'accès, Mont-Saint-Père, le pays natal du Peintre Léon LHERMITTE, nous apparaît dans son écrin de verdure avec son église perchée à l'extrémité du promontoire rocheux qui supporte

les maisons desservies par la Rue Saint-Emilion.

 

L'église Saint-Pierre, au fin clocher s'élevant vers le ciel, semble veiller sur le village s'étageant à ses pieds jusqu'au bord de la rivière La Marne.

Le regard ne peut se détourner lorsque sa silhouette se devine dans les brumes matinales ou qu'elle resplendit aux flamboyantes lumières des feux du crépuscule.

L'édifice, bâti au début des années trente sur l'emplacement de son aînée du 12ème siècle détruite lors des bombardements de la seconde bataille de la Marne en juillet 1918 a pu être réalisée grâce notamment à l'aide financière octroyée plusieurs années de suite par la Cité de Saint-Emilion.

Cette église est ainsi devenue le symbole d°un acte de solidarité très fort exprimé par une collectivité du Sud de la France envers la population d'un village martyrisé par les affres de la guerre. Un beffroi métallique fut mis en place en 1931 pour supporter trois cloches dont deux récupérées abîmées dans les ruines de l'édifice du 12°'“° siècle ;

une troisième cloche fut montée en 1932 dans notre clocher.

En raison de l'absence d'abat-sons dans les baies du clocher, le beffroi métallique, soumis aux intempéries, est apparu fortement corrodé et ne permettait plus pour des raisons de sécurité de faire sonner les cloches en volée.

Le Conseil Municipal, et je l'en remercie, a pris la décision de faire procéder à la mise en place d'un nouveau beffroi en bois, pour être précis, en chêne, qui possède une grande résistance à l'environnement humide et qui évitera les résonances parasites pouvant altérer la qualité musicale des cloches tout en absorbant les efforts dynamiques développés par leur balancement.

Fixation et fonctionnement des cloches, volées et angélus, répondront ainsi aux critères techniques attendus garantissant la sécurité et l'efficacité de l'ouvrage.

Il a été décidé également l'obturation des baies du clocher et le nettoyage des trois cloches existantes ayant été descendues de leur perchoir à cet effet.

 Afin de mieux équilibrer les contraintes exercées sur ce nouveau beffroi, a été programmée la mise en place d'une quatrième cloche, dite « en quinte ››, d”un poids de 164 kg, au profil légèrement progressif, qui par ailleurs donnera pour l'ensemble un accord majeur parfait; les sonorités n'en seront que plus mélodieuses comme le précise une analyse acoustique présentée par la Société CORNILLE HAVARD.

L'ensemble des travaux se chiffre à la somme de 30 400 € dont 8 380 € pour la fourniture, l'installation et le fonctionnement de la nouvelle cloche.

Je tiens à féliciter les techniciens et tous les intervenants de B0DET CAMPANAIRE pour la qualité et le sérieux du travail effectué.

La Commune, pour le financement de cette opération, a pu obtenir une subvention d’État, au titre de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux;

je remercie les services préfectoraux, notamment Monsieur le Préfet de l'Aisne et Monsieur le Sous-Préfet de Château-Thierry qui vient de quitter l'Arrondissement, pour leur soutien.

Par ailleurs, un appel à souscription a été lancé auprès des habitants du village et même, pourquoi pas au-delà, et donne déjà de bons résultats ; en remerciement de la générosité des donateurs, la nouvelle cloche porte

l'inscription gravée « Montépierrines - Montépierrins ›› du gentilé de Mont-Saint-Père.

Pour aider également au financement, des reproductions de cartes postales anciennes du village ont été proposées à la vente à l'occasion de notre exposition annuelle de peinture « Sur les pas de Léon Lhermitte ›› qui a lieu

le troisième week-end de Mai en cet édifice ; à cet effet je remercie toutes les personnes qui ont contribué à cette action, notamment notre photographe de talent Monsieur Armindo DE JESUS.

Nous avons tenu à souligner cet évènement marquant qui restera dans l'histoire de notre Commune et j'exprime toute ma gratitude à Monsieur l'Abbé Thierry GARD qui vient de procéder à la bénédiction de cette nouvelle cloche qui accompagnera prochainement ses aînées au sommet du clocher.

Merci encore aux journaux locaux d'avoir couvert cette réalisation communale et d'être des nôtres ce soir et à toutes les personnes qui, d'une façon ou d'une autre, ont apporté leur concours à l'aboutissement de notre action.

Je me dois de rappeler les travaux importants ayant été réalisés à notre église à l'automne de l'année 1995, réfection extérieure du clocher par restructuration et imperméabilisation de la flèche, installation d'un paratonnerre digne de ce nom, pose d”un nouveau coq au sommet, le tout par les soins d'une entreprise spécialisée en travaux acrobatiques

(technique des alpinistes en rappel, sans aucun échafaudage), travaux suivis par la population d'ici et d'ailleurs et relatés par les médias dont la télévision.

Une cérémonie avait clôturé ce programme de travaux le 25 Octobre 1995 au cours de laquelle Monsieur l'Abbé Georges GENTIL avait procédé à la bénédiction du nouveau coq avant son installation à la pointe de la flèche de

notre église.

Une dernière chose à vous relater, le tableau accroché dans l'église au-dessus de la porte d'entrée, le portrait de Saint-Pierre, réalisé vers 1848, œuvre du peintre religieux de la ville de Troyes, Auguste TRUELLE (1818 -1908), a été retrouvé intact dans les ruines de l'église du 12ème siècle détruite lors des bombardements de la Grande Guerre ; en quelque sorte, un petit miracle !

 

Je vous remercie.

Le Maire. Joseph ROLLINET.

 

Cérémonie de bénédiction d'une nouvelle cloche à Mont Saint Père

13 octobre 2018

Cérémonie peu ordinaire, ce samedi après-midi en l'église de Mont Saint Père.

Depuis quelques temps, l'église Saint Pierre était devenue muette. Ce n'est pas faute de posséder un beau beffroi abritant trois belles cloches, mais les intempéries et le temps ont fortement endommagés l'édifice.

Un village qui n'entend plus résonner les cloches, perd un peu de sa personnalité, c'est pourquoi, le Conseil Municipal et son Maire; Joseph ROLLINET, ont décidé, à l'unanimité de faire restaurer le beffroi. Après étude, il s'est avéré que les trois cloches déséquilibraient la construction. Il a donc été décidé d'ajouter une quatrième cloche pour équilibrer le tout et permettre d'obtenir un son à l'accord parfait.

C'est donc à la bénédiction (et non au baptême, malgré les symboles de celui-ci: eau bénite, signation, lectures de psaumes, oraisons, présence d’un parrain et d’une marraine, attribution d’un nom) de cette nouvelle cloche appelée Pierre que Monsieur l'Abbé Thierry GARD s'est livré, devant une bonne parti de la population et des enfants de la commune:

 

Déroulement de la cérémonie:

  • une homélie, prononcée pour que les fidèles saisissent par la foi le sens de la célébration et l’usage de la cloche; lien étroit entre les cloches et la vie du peuple chrétien.
  • Après l’attribution du nom, l’assemblée chante la Litanie des saints en veillant à intégrer le nom du saint donné à la cloche (Pierre), ceux des patrons de la paroisse, du diocèse et des saints locaux particulièrement vénérés.
  • L’aspersion des fidèles et de la cloche et une prière commune précèdent la prière de bénédiction suivie d’un encensement.
  • Avec le battant, le curé sonne la cloche par trois fois puis les parrain et marraine font de même.
  • Une bénédiction finale termine la célébration.

 

Puis, c'est au tour de Monsieur le Maire; Joseph ROLLINET d'expliquer dans son discours la volonté de la Municipalité de faire à nouveau sonner les cloches de l'église.