Château-Thierry 2 février 2022

Déboisement abusif à Blanchard :

la Ville obtient des engagements du promoteur

Fin

2021,

la

Ville

a

constaté

à

regret

la

non-conformité

d’une

opération

de

déboisement

entreprise

par

un

promoteur,

la

société

CITY

AMENAGEMENT,

en

vue

de

la

réalisation

d’un

projet

de

lotissement

à

Blanchard,

entre

ceux

du

Clos

des

Vignes

et

des

Fables.

Une

vingtaine

d’arbres

remarquables

auraient

ainsi

été

coupés

au-

delà

des

limites

accordées

par

l’autorisation

préfectorale

de

défrichement.

La

Ville

a

aussitôt

alerté

les

services

de

l’Etat

et

a

exigé

du

promoteur

des

compensations

de

replantation,

contrairement

à

2016

3

000m²

avaient

été

illégalement

défrichés

par

Nexity

sans

que les habitants, ni les élus municipaux n’en aient été informés.

Souhaitant

tenir

les

riverains

informés

des

suites

de

cette

affaire,

la

Ville

les

a

conviés

vendredi

28

janvier

à

un

temps

d’échange

au

cours

duquel

a

été

annoncée

la

proposition

du

promoteur

en

faveur

d’une

revégétalisation du site.

Concrètement,

la

société

CITY

AMENAGEMENT

s’engage

à

replanter

45

arbres

de

circonférence

importante

et

à

créer

180

massifs

végétaux sur la zone concernée.

Une

fois

cette

compensation

confirmée

par

le

promoteur

via

la

signature

d’une

convention,

la

Ville

débloquera

l’engagement

de

rétrocession nécessaire à la commercialisation qu’elle a pour le moment bloqué.

En

revanche,

la

municipalité

reste

mobilisée

pour

que

justice

soit

faite.

Elle

souhaite

se

porter

partie

civile

dans

une

procédure

judiciaire que l’Etat pourrait engager contre le promoteur.

Sébastien

EUGÈNE

précise

«

Nous

avions

pris

l’engagement

auprès

des

associations

et

des

riverains

de

les

tenir

informés

au

fur

et

à

mesure

de

l’avancée

de

ce

dossier.

Nous

pouvons

aujourd’hui

nous

satisfaire

que

le

promoteur

ait

pris

l’engagement

de

remettre

de

la

végétation

en

place

sur

ce

site

car

rien

ne

l’y

oblige

légalement.

Comme

je

l’exprimais

il

y

a

quelques

mois,

Château-Thierry

ne

saurait

être le Far West. Les pratiques immobilières du passé doivent être ardemment combattues.

Même

s’il

faudra

du

temps

pour

que

la

végétation

reprenne

place

sur

la

zone

concernée,

c’est

une

compensation

nécessaire

qui

complète les procédures judiciaires en cours

»

Texte : Mairie château-Thierry
Association Bochages Productions - les peintres de la plaine © 2000 - 2022