Château-Thierry 6 juin 2022

Mise en accessibilité de la gare de Château-Thierry : la SNCF propose un projet concret

Comme convenu il y a plusieurs mois, Sébastien EUGÈNE et Christine PERARDEL￾GUICHARD, déléguée communautaire chargée du transport, ont de nouveau rencontré, en mairie de Château-Thierry, les représentants régionaux de la SNCF et de la Région Hauts-de-France, pour un point d’étape sur la mise en accessibilité de la gare. Alors que les études préliminaires qui auraient débuter en 2019 ne faisaient qu’être reportées, Sébastien EUGÈNE avait fermement demandé à la SNCF de réaliser des points réguliers avec des objectifs précis. Le message a été entendu et une méthode partagée a été mise en place avec des rencontres régulières. Ce jeudi, la SNCF a donc présenté les résultats de ses études : la mise en accessibilité des quais se fera par la passerelle existante, la construction d’une nouvelle passerelle n’étant pas l’option retenue. Maintenant que le scénario est validé, le projet architectural est en cours d’élaboration et devrait être finalisé pour début 2023. Les travaux, dont la durée reste à stabiliser, sont confirmés en 2025-2026. Les créneaux impactant le trafic ferroviaire devant être réservés plusieurs années à l’avance, ils sont désormais définis à ces dates. La mise en accessibilité de la gare se concrétisera par l’installation d’au moins trois ascenseurs, une adaptation des quais et une restauration complète de la passerelle, qui deviendra fermée pour éviter le vent et la pluie latérale. Des aménagements complémentaires liés à l’amélioration de l’éclairage, de la sonorisation, de la signalisation ou encore l’installation de mobilier sur les quais seront mis en œuvre. Parallèlement, la SNCF engage dès à présent des études de sols. La mise en accessibilité de la gare, dont le coût final reste à affiner, sera financée à 25% par l’Etat, à 25% par SNCF et à 50% par la Région Hauts-de-France. Sébastien EUGÈNE précise : « Force est de constater que nos efforts ont payé, non pas à coup d’annonces tonitruantes mais d’une méthode qui s’inscrit dans le temps long avec, comme annoncé à l’époque, des travaux pour 2025-2026. Faire croire que des travaux si complexes auraient pu être réalisés dès cette année était une affabulation. Nous avons désormais un calendrier et des perspectives concrètes sur ce qui sera réellement engagé pour notre gare et les Sud-Axonais ».
Association Bochages Productions - les peintres de la plaine © 2000 - 2022